750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:00

1 l de lait

4 g d'agar-agar

30 fraises TAGADA




Dans une casserole mettre le lait et les fraises et les faire fondre.


Ensuite mettre l'agar-agar et faire bouillir 2 minutes.


Mettre dans des moules en silicone pour un démoulage lus facile ou des ramequins et zou au frigo pendant 2 heures minimum.




Vous pouvez remplacer les fraises par du sirop Teisseire ou une autre marque.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 09:00

1 paquet de quenelles nature

1 boite de tomates pelées

1 gousse d'ail

1 c.à.c d'herbes de Provence

2 c.à.s d'huile d'olive




Dans une casserole mettre l'huile, la boite de tomate, 

les herbes, l'ail écraser et les quenelles.


Saler, poivrer et cuire 20 à 30 minutes feu doux, 

les quenelles doivent doubler de volume.


Remuer de temps en temps.




Manger tel quel.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 09:00

1 bol de boulgour (gros grain)

3 bol d'eau 

(si vous avez du bouillon de volaille c'est encore meilleur)

1/2 poivron vert

1 oignon moyen

1 bonne c.à.s de sauce tomate

1/2 c.à.c de piment fort en copeaux (facultatif)

1/2 c.à.c de piment doux (paprika)

1 c.à.c de sel

2 c.à.s de beurre + un peu d'huile


 


Dans un premier, verser le bouillon dans une casserole,

et portez à ébullition.


Couper le poivron en petits carrés

et faites de même avec l'oignon.


Dans une casserole faites fondre les beurres, et faites-y revenir les poivrons et l'oignon (ne pas les brûler)

Ensuite, ajouter la sauce tomate et les piments forts et doux.


Remuer le tout juste le temps de laisser un peu fondre 

la sauce tomate.

Verser ensuite le boulgour, et bien mélanger l'ensemble, pour en imprégner le boulgour.

Verser ensuite le bouillon bouillit.


Saler et remuer l'ensemble.

Réduire le feu au minimum et laisser cuire à couvert.

Dès que vous constatez qu'il ne reste plus d'eau, éteignez le feu

et laisser reposer quelques instant.




C'est comme au kebab

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 09:00

240 g de chocolat à 70% de cacao (90 + 150)

170 g + 1 c.à.c de beurre
3 œufs
115 g de cassonade
115 g de sucre
40 g de farine
75 g de cerneaux de noix hachés (facultatif)
15 cl de crème liquide
10 g de cacao amer + facultatif, pour la déco




Préchauffer le four à 180°c.


Séparer les blancs des jaunes d’œufs, réserver.

Faites fondre 90 g de chocolat au bain marie.


Quand il est complètement fondu, ajouter lui 170 g de beurre.


Mélanger jusqu'à obtenir une préparation lisse.


Ajouter les jaunes d’œufs et remuer soigneusement,

puis le sucre et la cassonade, mélanger.

Incorporer la farine, le cacao et les noix hachées à la préparation.

Monter les blancs en neige ferme et incorporer les délicatement

à la préparation.


Verser le tout dans un moule rectangulaire de 20x30

tapissé de papier sulfurisé.


Enfournez pour 25 minutes, laisser refroidir.

Préparer la ganache : faites bouillir la crème liquide.


Incorporer la en 3 fois dans le reste du chocolat haché en mélangeant pour que la préparation soit lisse.


Ajouter 1 c.à.c de beurre et mélanger de nouveau.

Étaler la ganache sur le brownie refroidi

et placer au frais pour au moins 15 minutes.




Sans rien tu le mange, sans rien !!!!

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:00

1/2 pot de  crème de marron 

ou 

confiture de marron
20 cl de crème fluide
2 blancs d'œuf




Monter la crème en chantilly avec la crème fluide

très froide.


Monter les blancs en neige fermes et mélanger délicatement 
avec la crème de marron.


Ajouter la chantilly et réserver au frais 2 heures.




C'est que du bonheur !!!

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 09:00

 

Des œufs durs

Du colorant alimentaire.




Tout d’abord, écraser les œufs comme si vous alliez les écalés.




Mettre les œufs dans des verres et verser 10 gouttes de colorant alimentaire sur chaque œuf (non écalé).


Verser maintenant de l’eau pour recouvrir l'œuf.


Laisser reposer 30 minutes.


Ecaler les œufs.




C'est génial pour Pâques ou Halloween.


 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 09:00

 

www.leetchi.com/fr/Cagnotte/68631/a13ee832

 

Voici une jolie initiative, copier coller ce lien.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


 

25cl d'eau
2 c.à.c de sel
1 oeuf battu
2 c.à.c d'huile
500 g de farine
2 sachets de levure Briochain

Graines de pavot (facultatif)
Graines de sésames(facultatif)




Mettre tous les ingrédients dans l'ordre.


Délayer la levure fraîche dans l'eau.


Pendant ce temps, mettre la farine et le sel dans le bol du robot 

et mélanger.


Faire un puits puis  verser l'huile et l'eau avec la levure.


Mélanger 5 à 10 minutes.


Former une boule, couvrir avec le linge propre et laisser lever pendant 1h30.


Une fois le temps de lever terminé, reprendre le pâton

et le diviser en part égale.


Former des boules puis les placer sur la plaque recouverte du tapis de cuisson, couvrir et laisser reposer 15 minutes.


Reprendre ensuite chaque boule, les aplatir légèrement puis faire un trou au milieu avec votre doigt et former un anneau assez large (en cuisant, ça va gonfler et l'anneau va rétrécir).


Couvrir à nouveau et laisser reposer encore 15 minutes.


Porter de l'eau à ébullition dans le faitout puis plonger les bagels 2 par 2 et les faire pocher 30 secondes de chaque côté.


Les sortir puis les mettre à égoutter sur du papier absorbant.


Faire de même avec chaque bagel puis les disposer sur la plaque recouverte du tapis cuisson.


Battre l’œuf pour la dorure puis badigeonner chaque bagel avec.


Saupoudrer ensuite de graines de pavot ou sésame.


Enfourner au four préchauffé à 200° (th.6/7) pendant 20 minutes, puis les sortir et les mettre à refroidir sur une grille.




Partager cet article
Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 09:00

 

www.leetchi.com/fr/Cagnotte/68631/a13ee832

 

Voici une jolie initiative, copier coller ce lien.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


 

200 g de crème liquide entière

20 cl de lait

2 œufs entier

4 jaunes d’œufs

260 g de sucre

120 g de Maïzéna

Quantité suffisante de poire pour mettre au fond du plat




Préchauffer votre four à 180°C ;


Dans un saladier, mélanger le sucre et la Maïzéna.


Mélanger au mixer le lait et la crème, le sucre et la Maïzéna.


Ajouter les œufs et les jaunes d’œufs et continuer à mixer.


Dans un plat allant au four, beurrez-le, mettre les poires et verser la préparation du mixer.


Cuire à 180°C pendant 35 minutes.


 

Délicieux avec un coulis de chocolat.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 09:00

www.leetchi.com/fr/Cagnotte/68631/a13ee832

 

Voici une jolie initiative, copier coller ce lien.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

400 g de bœuf haché

1 poivron rouge

1 poivron vert

1 gros oignon

1 grosse et 1 petite boites de haricots rouge

1 petite boite de maïs

2 c.à.c de cumin en poudre

2 boites de tomates pelées

Piment (facultatif)

 

 



Dans un fait tout, mettre de l'huile et faire revenir l'oignon coupé en dès et les poivrons coupés en dès.


Ajouter la viande et cuire pendant 5 bonne minutes à feu moyens.


Egouter les boites de haricot et maïs,

rincez-les et réserver.


Mettre les tomates pelées, NE PAS LES EGOUTEES, les haricots et le cumin.


Cuire 20 minutes à feu doux en remuant de temps en temps.




Servir avec du fromage râpé et de la crème fraîche (facultatif).


Partager cet article
Repost0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 09:00

 

 

 

 

• La stérilisation:
Au XIVe siècle, un marin hollandais plonge des filets de harengs dans la saumure, puis scelle le tout dans des barriques. Les ancêtres des conserves sont nés. Quatre siècles plus tard, en 1790, Nicolas Appert découvre que chauffer la nourriture en vase clos fait cesser la fermentation, et donc, la prolifération des bactéries. Appert utilise un genre de bain-marie, la marmite de Papin (du nom de son inventeur), dans lequel il dépose des bocaux hermétiquement clos. En chauffant ces derniers, il en stérilise le contenu. Ce procédé, appelé appertisation est la première forme connue de stérilisation des aliments. On utilise encore sa méthode aujourd'hui pour faire nos bonnes conserves d'automne, dans le stérilisateur en acier galvanisé.
Pour que les conserves ne présentent pas de danger pour la santé, il importe de respecter certaines règles. Premièrement, il faut choisir des aliments de qualité, mûrs à point et fraîchement cueillis. Puis, on opte pour des pots de verre spécialement conçus pour la mise en conserve. En plus d'être hermétiques, ils doivent pouvoir supporter la chaleur. Après la mise en pot, on passe à la stérilisation. Une fois les aliments dans les bocaux, on doit tenir compte des concentrations de sel, de sucre et d'acidité, car ces facteurs influenceront la durée du traitement de la méthode que l'on adoptera pour détruire les micro-organismes et les enzymes.

La déshydratation et la lyophilisation:
Les hommes ont toujours séché les aliments. Dès la plus Haute Antiquité, des grains, des fruits, des viandes, des poissons ont été séchés au soleil. Plus tard, le séchage a été effectué dans des fours.
Aujourd'hui, les denrées sont déshydratées dans des séchoirs à air chaud, à rampe infrarouge par des cylindres chauffants par fluidisation. Le but de la déshydratation est d'éliminer suffisamment d'eau du produit pour empêcher le développement de micro-organismes et pour bloquer l'activité enzymatique. Les produits obtenus se conservent à température ambiante quand ils sont conditionnés dans des emballages les protégeant de l'humidité ambiante.

- La lyophilisation est un procédé qui permet d'obtenir un produit sec en préservant sa forme, ses dimensions, ses couleurs et ses caractéristiques organoleptiques. Les nutriments, même les plus fragiles, seront bien conservés. Le principe de la lyophilisation consiste en une congélation du produit, une mise sous vide, puis une sublimation de la glace et une désorption de l'eau liée. Cette technique qui donne des produits de qualité se réhydratant bien, reste couteuse et est réservée à certaines applications comme le café soluble, certains potages instantanés et l'alimentation de personnes en conditions extrêmes (astronautes, alpinistes ...).

Le froid:
La conservation par le froid, pratique très ancienne, s'est développée au début du XXème siècle par le développement des techniques de production du froid artificiel. On peut distinguer deux techniques: la réfrigération et la congélation/surgélation. La réfrigération qui freine le développement des principales bactéries pathogènes par entreposage des denrées à + 3°C/+4°C permet de retarder de quelques jours l'évolution d'une denrée périssable et la distribution des produits frais (produits laitiers, viandes, poissons, fruits et légumes).
La surgélation consiste à abaisser très rapidement la température d'une denrée (inférieure à -18°C) pour bloquer l'activité microbienne. Cet abaissement rapide à - 40°C dans des cellules de refroidissement ou des surgélateurs permet de garder par la formation de très petits cristaux de glace, la structure cellulaire des produits. Les produits surgelés peuvent se conserver à -18°C pendant plusieurs mois (voire une année) sans modification notable des nutriments.

Le sucre:
- Les confitures résultent de la cuisson des fruits, entiers ou coupés en morceaux, avec le sucre dans lesquels ils ont macérés pendant 12 à 24 heures.
- Les gelées sont réalisées à partir du jus extrait des fruits et de sucre. Pour que la gelée prenne, il faut une assez grande proportion de pectine.
- Les pâtes de fruits sont confectionnées avec la pulpe bien essorée de certains fruits contenant beaucoup de pectine (coings, pommes..)
Le mélange est chauffé pour éliminer la plus grande partie de l'eau. Il est ensuite étalé sur un marbre où on le laisse refroidir et sécher; on peut alors le découper en dés et l'entreposer au sec.

L'enrobage (conservation au gras):
Dans cette catégorie, on peut classer les confits (porc, canard, dinde, lapin...) dont la méthode de préparation est très simple, puisqu'il s'agit d'une cuisson prolongée dans le gras fondu, après quoi les morceaux de viande seront déposés dans des pots, et recouverts avec la graisse qui, en se figeant, les enrobera parfaitement.

L'huile:
On peut ici conserver toutes sortes d'aliments dans huile, cela va des champignons aux poissons (St Pierre, anchois, thon...), en passant par certains légumes (poivrons...).
Il sont cuits auparavant, puis recouverts d'huile parfumée, après la mise en bocaux.

Le vinaigre:
Dans cette catégorie, vous trouverez les cornichons, les pickles, des câpres, des petits oignons blancs, piments...
Le principe: après macération dans du gros sel, recouvrir l'ensemble avec du vinaigre (nature ou parfumé), à chaud ou à froid.

Le sel:
Procédé de conservation traditionnel, le salage/fumage permet en diminuant l'activité de l'eau du produit, de freiner ou de bloquer les développements microbiens. 

nom du produits

additif par litre d'eau

temps de stérilisation

durée de conservation

Fonds d'artichaut

8 g sel et 3 cuil. à soupe de jus citron

1 h 45

0 à 12 mois

Asperges

20 g sel et 3 cuil. à soupe de jus citron

1 h 45

10 à 12 mois

Carottes nouvelles

15 g sel

1 h 45

12 mois

Cèpes

8 g sel et 3 cuil. à soupe de jus citron

1h 30

10 à 12 mois

Choux de Bruxelles

10 g sel et 3 cuil. à soupe de jus citron

1h 45

10 à 12 mois

Endives

20 g sel et 3 cuil. à soupe de jus citron + 1    cuil. à café de sucre

1h 30

12 mois

Haricots verts

20 g sel

2h15

12 mois

Pois écossés

10 g sel

1h 45

12 mois

Poivrons épluchés, épépinés, revenus 10 mn dans l'huile d'olive

----

45 mn

10 à 12 mois

Salsifis, cuits 30 mn dans un blanc

15 g sel

1h 45

12 mois

Tomates pelées, épépinées

20 g sel

1h15

8 à 12 mois

Truffes brossées (pour 250 grammes)

10 cl de vin blanc, 1 pincée de sel

1h 45

12 mois

Abricots dénoyautés

naturel: 1 cuil. à soupe de sucre 
au sirop: 500 g de sucre

30 mn

12 mois

Marrons épluchés

naturel: 20 g de sel et 1 jus de citron
au sirop: 500 g de sucre

60 mn

12 mois

Pêches pelées

naturel: 1 cuil. à soupe de sucre
au sirop: 750 g de sucre

40 mn

12 mois

Poires pelées

naturel: 1 cuil. à soupe de sucre + 1 jus de    citron . Au sirop: 500 g de sucre

50 mn

12 mois

Prunes dénoyautées

naturel: 1 cuil. à soupe de sucre + 1 jus de    citron . Au sirop: 500 g de sucre + 3 jus de citron

25 mn

12 mois

Viandes de boucherie, gibiers, lapins, volailles

Au naturel : Faire revenir à la poêle, légèrement dorer. Mettre en bocal, tasser, assaisonner, herbes aromatiques. Il est possible de barder de lard au fond du bocal.
Avec recette (cuisiner normalement) Laisser 2 ou 3 cm des bords du bocal

1 heure

-----

Pâtés, terrines

Au naturel : Tasser dans le bocal la viandes hachée crue, assaisonner, herbes aromatiques. Laisser 2 à 3 cm du bord du bocal.
Recettes cuisinées laisser toujours 2 à 3 cm du bord du bocal.

1 heure

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Plein la bouche
  • : Le blog de mes recettes préférées.
  • Contact

Recherche

Pages